3968 ST-AMBROISE
MONTRÉAL H4C 2C7
514.373.2981
À

proximité du Marché Atwater, facilement accessibles en voiture comme en métro et dotés d'un vaste stationnement, les Entrepôts Dominion sont l'endroit idéal pour accueillir vos événements, quels qu'ils soient.

Le bâtiment en lui-même est exceptionnel. Aménagé par Luc Laporte et René Desjardins, son design architectural a entre autres été honoré par le prix spécial du jury Créativité Montréal 2007.

MIEUX NOUSCONNAÎTRE

Vous pouvez aussi compter sur le savoir-faire d'Emmanuel Goubard. Emmanuel oeuvre depuis plus de 4 ans dans la planification d'événements, et a plus de 22 ans d'expérience dans le domaine de la restauration. Il a notamment été chef au Mount Stephen Club, à'Auberge Saint-Gabriel et à l'ambassade des États-Unis à Paris.

À

proximité du Marché Atwater, facilement accessibles en voiture comme en métro et dotés d'un vaste stationnement, les Entrepôts Dominion sont l'endroit idéal pour accueillir vos événements, quels qu'ils soient.

Le bâtiment en lui-même est exceptionnel. Aménagé par Luc Laporte et René Desjardins, son design architectural a entre autres été honoré par le prix spécial du jury Créativité Montréal 2007.

MIEUX NOUSCONNAÎTRE

Vous pouvez aussi compter sur le savoir-faire d'Emmanuel Goubard. Emmanuel oeuvre depuis plus de 4 ans dans la planification d'événements, et a plus de 22 ans d'expérience dans le domaine de la restauration. Il a notamment été chef au Mount Stephen Club, à'Auberge Saint-Gabriel et à l'ambassade des États-Unis à Paris.

Prévisualisation Prévisualisation
D

epuis les années 90, le quartier Saint-Henri connaît une véritable renaissance. Ses bâtiments industriels, transformés en édifices multilocatifs à loyer avantageux, y attirent créateurs et artisans, boîtes de communication, de graphisme et d'informatique, bureaux d'architectes, maisons de production et PME de toutes sortes.

La mise en valeur du canal de Lachine et sa réouverture à la navigation — de plaisance uniquement cette fois — en 2002 achève d'ouvrir la voie à une véritable revitalisation du quartier. Cela a bien entendu pour effet de transformer

LE QUARTIERSaint-Henri

progressivement les rues commerciales du quartier, où toutes sortes de nouveaux restaurants et commerces se mettent à ouvrir leurs portes pendant que le marché Atwater redouble d'activité.

Aujourd'hui, la conversion en complexes résidentiels des bâtiments industriels en bordure du canal continue de faire de Saint Henri un quartier en vogue, privilégié des cultures alternative

A

u XIXe siècle, grâce au canal de Lachine (ouvert à la navigation à partir de 1825) et à la voie ferrée (le Grand Trunk Railroad) inaugurée en 1847, le quartier de Saint-Henri connaît un formidable essor et devient l'un des principaux centres de production manufacturière au Canada. Scieries, meuneries, tanneries et fonderies s'y établissent d'abord. Puis, dans la foulée de l'industrialisation, diverses usines s'y installent à leur tour.

C'est ainsi qu'en 1880 sont entrepris les travaux de construction de l'édifice du 4020, rue Saint-Ambroise. Le propriétaire d'alors est la

I

l est utile de rappeler que le nom dominion désignait (jusqu'en 1948) un état autonome au sein de l'empire britannique. Le Canada acquiert son statut de dominion le 1er juillet 1867 et est aussitôt baptisé Dominion du Canada par les pères de la confédération. Ce nom connaît alors une vogue formidable, des entreprises de toutes sortes s'en réclament. Aujourd'hui, il en subsiste encore de nombreuses à le porter, comme la Dominion Tar & Chemical Company (mieux connue

E

n 1969, l'édifice du 4020, rue Saint-Ambroise est repris par la Connecticut Leather Company, entreprise qui en dépit de son nom, fabrique des jeux. Mieux connue sous le nom de Coleco, elle connaît une certaine prospérité dans les années 70 avec les premières consoles de jeux vidéo à l'époque du Pong, puis, dans les années 80, un succès monstre avec les poupées Bout d'chou.

Merchants Manufacturing Company qui y exploite une filature de coton. L'édifice est bientôt flanqué d'un second bâtiment - le 3970, rue Saint-Ambroise - construit en 1899, qui servira d'entrepôt.

En 1905, la Merchants est englobée par la Dominion Textile Company qui est alors, avec une dizaine d'usines, le plus important employeur au Québec. À elle seule, l'usine de Saint-Henri emploie quelque 3 000 travailleurs. À cette époque, la population de Saint-Henri est de 25 000 habitants.

Domtar) et la Banque Toronto-Dominion, pour ne citer que celles-là.

L'ouverture de la voie maritime du Saint-Laurent en 1959 entraîne un déclin rapide du canal Lachine — et sa fermeture en 1970 — et des usines qui sont installées en bordure.

En 2006, les anciens locaux de la Dominion Textile sont finalement convertis en espace bureau par l'agence de publicité Bos. Les Entrepôts Dominion ouvriront 3 ans plus tard.

LA PETITE HISTOIRE 1899-1970

N

ot too far from the Atwater Market, easily accessible by metro and equipped with plenty of parking, Les Entrepôts Dominion is the perfect place to host an event, any event.

The building itself is stunning. Drawn up by Luc Laporte and René Desjardins, the architectural design was awarded the Special Jury Prize (Prix spécial du jury) by Créativité Montréal in 2007.

GET TO KNOWUS

Emmanuel Goubard is the event specialist at Les Entrepôts, with 4 years experience in event planning and over 22 years in the restaurant business. In fact, he was a chef at the Mount Stephen Club (l’Auberge Saint-Gabriel) and the U.S. Embassy in Paris.

Prévisualisation Prévisualisation
S

ince the 1990’s, St-Henri has experienced a sort of rebirth. Rundown industrial buildings are now affordable multitenant properties attracting artists, communication experts, graphic designers, IT specialists, architects, production houses and small businesses of every kind.

The restoration and reopening of the Lachine Canal to pleasure boats in 2002 has also helped. New businesses are opening up, more restaurants are moving in and activity at the Atwater Market has doubled.

NeighborhoodSaint-Henri

Today, the conversion of industrial buildings into residential properties along the canal continues to make Saint Henri a hot and trendy area.

W

ith the opening of the Lachine Canal in 1825 and the inauguration of the Grand Trunk railway in 1847, St-Henri was on the road to incredible growth. It fast became a centre for manufacturing in Canada with several sawmills, flourmills, tanneries and smelters. But that was only the beginning. Once the industrial boom hit, even more industrial factories moved in.

Construction at 4020 Saint-Ambroise began in 1880. Merchants Manufacturing Company

E

ven the word Dominion has a story. Until 1948, it referred to self-governing countries within the British Empire. Canada acquired its dominion status July 1, 1867 and was named the Dominion of Canada by the Fathers of Confederation. Which explains why the name was so popular among companies back then. In fact, you still see it today in names like Dominion Tar & Chemical Company (Domtar) and Toronto Dominion Bank.

B

y that time, 4020 Saint-Ambroise was in the hands of Connecticut Leather Company (Coleco), a toy maker. They were responsible for one of the first video game consoles and the very popular Cabbage Patch Kids.

used the building to house its cotton mill and then later expanded their operations in 1889 with a warehouse at 3970 Saint-Ambroise.

In 1905, Merchants was bought out by Dominion Textile Company. And with a dozen factories to their name, they fast became the biggest employer in Quebec. In fact, the St-Henri factory alone employed some 3,000 workers, in a city with a population of just 25,000.

The opening of the St. Lawrence Seaway in 1959 marked the beginning of then end for the Lachine Canal and its factories. In 1970 it was officially closed.

2006, the Dominion Textile warehouse is converted into office space for BOS Advertising. Les Entrepôts Dominion would open 3 years later.

Our piece of history 1899-1970